L’inversion d’isaac en ismaël est une falsification dans le coran.

Les musulmans affirment que c’est Ismaël qui sacrifié et non Isaac comme l’affirme la Bible. Ce qui est une accusation indirecte du Coran qui est reprise de façon directe par les musulmans pour dire que le texte biblique est modifié.

On n’y voit bien qu’on a affaire avec un mensonge coranique et mahométan. Vérifions donc ce que dit le Coran à propos :

– « Nous lui fîmes donc la bonne annonce d’un garçon (Ismaël) longanime » [Coran 37 :101] ;

– « Puis quand celui-ci fut en âge de l’accompagner, [Abraham] dit : + Ô mon fils (Ismaël), je me vois en songe en train de t’immoler. Vois donc ce que tu en penses +. (Ismaël) dit : + Ô mon cher père, fais ce qui t’es commandé : Tu me trouveras, s’il plaît à Allah, du nombre des endurants + » [Coran 37 :102].

En fait, on prend le récit biblique, on le tronque et on fait une inversion de nom d’Isaac à Ismaël.

Ce mensonge d’Allah dans le Coran, prouve bien qu’il ne s’agit pas du Dieu d’Abraham, ce mensonge d’Allah sur Ismaël prouve aussi que les arabes ne sont pas descendants d’Ismaël.

En fait tout a été utilisé pour mentir à l’époque les ignares arabes et comme personne ne les a prêtés attention, le mensonge a perdurer des années, faisant ainsi dans des générations futures arabes, une vérité absolue qu’ils vont propagé un peu partout où ils vont aller.

1) L’INVERSION FALSIFICATRICE PLUS CLAIRE DANS LA SUITE DU RÉCIT CORANIQUE :

– « Paix sur Abraham » [Coran 37 :109] ;

– « Ainsi récompensons-Nous les bienfaisants (Abraham) » [Coran 37 :110] ;

– « Car il était de Nos serviteurs croyants » [Coran 37 :111] ;

– « Nous lui fîmes la bonne annonce d’Isaac comme prophète d’entre les gens vertueux » [Coran 37 :112] ;

– « Et Nous le bénîmes ainsi que Isaac. Parmi leurs descendances il y a [l’homme] de bien et celui qui est manifestement injuste envers lui-même » [Coran 37 :113].

Comme vous pouvez le constater, dans la fin de ce récit qui concerne Ismaël, le nom d’Ismaël disparaît et le nom d’Isaac apparaît … Les traces d’effacement de la promesse de l’alliance à Isaac deviennent plus visibles : La naissance d’Isaac est promise, mais son alliance n’y figure pas.

2) LA POSITION QUE DÉFENDAIT MAHOMET SELON LES SAVANTS MAHOMÉTANS :

Mahomet lisait la Torah et défendait la position de l’islam à travers la loi mosaïque, et se servait du [Deutéronome 21 :15-17] qui précise :

« Quand un homme aura deux femmes, l’une aimée et l’autre haïe, et qu’elles lui auront enfanté des enfants, tant celle qui est aimée que celle qui est haïe, et que le fils aîné sera de celle qui est haïe; Lorsqu’il partagera à ses enfants ce qu’il aura, il ne pourra pas faire aîné le fils de celle qui est aimée, à la place du fils né le premier de celle qui est haïe. Mais il reconnaîtra le fils de celle qui est haïe pour le premier-né, en lui donnant une double portion de tout ce qui se trouvera lui appartenir; car il est les prémices de sa vigueur; le droit d’aînesse lui appartient » [Deutéronome 21 :15-17].

Problème :

C’est que la loi de Moïse n’arrive pas avec Abraham, mais avec Moïse. Ainsi Mahomet va faire croire à ses ouailles, que la promesse concerne donc Ismaël, oubliant ainsi, le péché d’Abraham de son infidélité, bien qu’envoyé par Sarah.

Cette loi de Moïse n’était pas encore écrite au temps supposé d’Abraham ! Aucune ordonnance ou un verset biblique fait rend la Bible rétroactive !

« Mais Dieu dit à Abraham : + Que cela ne déplaise pas à tes yeux, à cause de l’enfant et de ta servante ; quoi que Sara te demande, consens-y, car c’est d’Isaac que naîtra la postérité qui portera ton nom » [Deutéronome 21 :15-12].

Si l’on prend en compte le récit un peu avant, on lit ceci : « Sara vit le fils d’Agar, l’Égyptienne, qu’elle avait enfanté à Abraham, qui riait, et elle dit à Abraham : + Chasse cette servante et son fils ; car le fils de cette servante ne doit pas hériter avec mon fils, avec Isaac + » [Deutéronome 21 :9-10].

Donc Ismaël et sa mère Agar ont donc quitté la maison d’Abraham longtemps avant la naissance d’Isaac et avant la promesse faite par l’Éternel à la descendance d’Abraham par Isaac son héritier.

Isaac naît un an plus tard et est circoncis après huit jours comme le souligne le passage biblique suivant :

« Et Abraham circoncit son fils Isaac âgé de huit jours, comme Dieu lui avait commandé. Or Abraham était âgé de cent ans quand Isaac son fils lui naquit » [Genèse 21 :4-5].

C’est pourquoi, la première Torah (première loi) arrive avec Abraham et cette loi est la circoncision :

« Et Abraham circoncit son fils Isaac âgé de huit jours, comme Dieu lui avait commandé. Or Abraham était âgé de cent ans quand Isaac son fils lui naquit » [Genèse 21 :4-5].

Triste réalité est de constater que : L’imposteur Mahomet a rendu la bible rétroactive : Ainsi, le Coran tente de faire croire, l’immolation concerne Ismaël qui devient l’héritier de la promesse par son droit de naisse et fils de la femme haïe. Et il est à noter que, d’après le Coran, ce sacrifice est fait à la Mecque, d’où la preuve évidente qu’il s’agit d’Ismaël et non Isaac. L’affirmant, le Coran qualifie donc de menteur la Bible qui affirme que sacrifice s’est fait à Jérusalem actuelle.

La bible ne parle à aucun moment de la Mecque, mais souvent de Jérusalem.

3) LE SENS PROPHÉTIQUE DE CE RÉCIT BIBLIQUE :

Par ailleurs, le Coran tente de faire croire, la promesse d’avoir Isaac était venue après qu’Abraham ait accepté d’immoler Ismaël, ce qui n’a aucun sens, pourquoi ?

1) Dans la Bible, Abraham n’arrive pas à avoir un enfant avec son épouse (ce qui a un sens) :

– « Abraham répondit : Seigneur Éternel, que me donneras-tu? Je m’en vais sans enfants; et l’héritier de ma maison, c’est Eliézer de Damas. Et Abraham dit : Voici, tu ne m’as pas donné de postérité, et celui qui est né dans ma maison sera mon héritier  » [Genèse 15 :2-3].

2) Mais Abraham commet le péché d’avoir un enfant avec sa servante (ce qui a un sens, l’infidélité est un péché) :

– « Sarah, femme d’Abraham, ne lui avait point donné d’enfants. Elle avait une servante Égyptienne, nommée Agar. Et Sarah dit à Abraham : Voici, l’Éternel m’a rendue stérile; viens, je te prie, vers ma servante; peut-être aurai-je par elle des enfants. Abram écouta la voix de Sarah. Alors Sarah, femme d’Abraham, prit Agar, l’Égyptienne, sa servante, et la donna pour femme à Abraham, son mari, après qu’Abraham eut habité dix années dans le pays de Canaan. Il alla vers Agar, et elle devint enceinte. Quand elle se vit enceinte, elle regarda sa maîtresse avec mépris. Et Sarah dit à Abraham : L’outrage qui m’est fait retombe sur toi » [Genèse 16 :1-5].

3) L’Éternel relève Abraham de ce péché et lui promet un enfant avec sa femme Sarah (ce qui a un sens, Dieu exauce le vœux d’Abraham) :

– « J’établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations : ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi » [Genèse 17 :7] ;

– « Dieu dit à Abraham : Tu ne donneras plus à Saraï, ta femme, le nom de Saraï; mais son nom sera Sara. 16 Je la bénirai, et je te donnerai d’elle un fils; je la bénirai, et elle deviendra des nations; des rois de peuples sortiront d’elle » [Genèse 17 :15-16].

On voit bien que cette promesse arrive avec l’inquiétude d’Abraham de ne pas avoir d’enfant avec son épouse Sarah. Voilà le sens prophétique.

4) CONCLUSION :

Si la promesse de l’Éternel arrive avec Ismaël, en tant que premier fils de la femme haïe, alors pourquoi, la descendance d’Isaac a donné tant de prophète ?

Ce n’est pas en détournant l’ordonnance de Moïse sur l’héritage du verset  [Deutéronome 21 :15-17] que lisait Mahomet, qu’il faut croire à cet imposteur … Pourquoi avait-il lu la Torah pour faire valoir de [Deutéronome 21 :15-17] sur Ismaël, s’il était vraiment illettré comme le dit le Coran ?

Mahomet qui voulait s’installer comme prophète descendant d’Ismaël.  En faisant d’Ismaël l’enfant du sacrifice, ce qui est contraire à l’enseignement de la Torah et de la Bible, Mahomet a falsifié et donc modifié les desseins de Dieu.

Le texte est très clair :

– « Quant à Ismaël, je t’ai entendu. Voici, je l’ai béni, je le rendrai fécond et je le multiplierai extrêmement; il engendrera douze princes, et je ferai de lui une grande nation. Mais mon alliance, je l’établirai avec Isaac, que Sara t’enfantera l’année prochaine, à cette époque »[Genèse 17 :20-21].

Le gîte de Mahomet est l’enfer, pour ne pas avoir accompli la Bible et pour avoir tronqué ces récits après de s’en avoir inspiré.

nerrati

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s